extases
Fév08

extases

    Il vécut dans ses bras des extases dont la nature lui parut sacrée et qu’il n’aurait jamais imaginé pouvoir renouveler aussi vite. (…) Elle l’explora de telle façon sur les draps rapidement souillés qu’il tenta d’abord de l’arrêter, mais pas tout à fait, puis plus du tout, avant de le lui redemander. Elle l’emmena dans la pénombre d’une pièce vers des lieux dont il ne...

Read More
consolation
Jan21

consolation

    Parlé au Dieu des Hôtes de la situation des Indiens d’Amérique, il a dit c’est seulement une question de temps, que, faible consolation peut-être, les esprits nous ont déjà presque noyés dans la laideur que nous sommes devenus, qu’il reste quelques clairières difficiles d’accès où des ours mi-humains dansent en cercles imparfaits.   Jim Harrison, L’eclipse de lune de Davenport et autres...

Read More
l’hypermarché
Jan21

l’hypermarché

  Ici, le soir d’un autre été, j’étais prise dans une file d’attente si longue qu’elle commençait entre les rayonnages de biscuits, loin d’une caisse devenue invisible. Les gens ne se parlaient pas, ils regardaient devant eux, cherchant à évaluer la vitesse de progression. Il faisait très chaud. M’est venue la question que je me pose des quantités de fois, la seule qui vaille : pourquoi on ne...

Read More
paysage
Jan05

paysage

  Nous commençons à fréquenter les paysages non plus seulement comme de purs décors consentants, propices ou non, mais comme de véritables machines à induire, très complexes et parfois inextricables. Ils nous conduisent au-delà de nous-mêmes et nous font connaître ce qui est en nous. Ils sont solidaires de nos fatalités. Ils vivent et meurent en nous et avec nous. Ainsi pouvez-vous fréquenter un paysage avant d’y être allé....

Read More
l’histoire des sciences
Nov24

l’histoire des sciences

    On déroule souvent l’histoire des sciences comme un boulevard qui mènerait droit de l’ignorance à la vérité mais c’est faux. C’est un lacis de voies sans issue où la pensée se fourvoie et s’empêtre. Une compilation d’échecs lamentables et parfois rigolos. Patrick Deville, Peste & Choléra, Editions du Seuil 2012

Read More
jalousie
Nov23

jalousie

    Mais j’ai toujours été jalouse, aussi, toujours, -des sept princesses dansantes mortes. Elles peuvent se permettre d’être parfaites sans même lever le petit doigt, sans même affronter une seule minute d’existence, tandis que, coincée ici, sur terre, chaque jour, je dois faire des efforts, et chaque jour est une occasion de déchoir. Gillian Flynn, les apparences, éditions Sonatine, 2012...

Read More